•  
     
     
    Le 144e Concours Lépine a récompensé, samedi 9 mai, des innovations « vertes », qui privilégient recyclage et économies d’énergie, limitant ainsi les ponctions sur l’environnement et les ressources naturelles.
    Le Granulateur Mobile H-énergie a été mis au point par trois vieux complices, artisans alsaciens pour la récupération des déchets .
    Pour rester dans le même registre écologique, le Grand Prix, ou Prix du Sénat, distingue un procédé de recyclage des pneus par thermolyse, œuvre d’un inventeur allemand, Klaus Peter Schulz
    .
    Dans un tout autre registre, le bien-être de l’humain cette fois, Raoul Parienti a mis au point une application « Pur Sound » pour smartphone permettant d’ajuster le son du téléphone aux déficiences de l’oreille. Cette trouvaille destinée aux personnes qui entendent mal corrige fréquence par fréquence les failles de l’ouïe préalablement mesurée par audiogramme.

    Pour en savoir plus :
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/05/10/concours-lepine-energies-alternatives-et-recyclage-a-l-honneur_4630685_3244.html
    http://www.concours-lepine.com/
    http://www.20minutes.fr/paris/1604643-20150510-concours-lepine-machine-recyclant-residus-agricoles-combustibles-primee
    http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/concours-lepine-les-energies-alternatives-a-l-honneur-7778292107
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  On soutient ! De nouveaux jardins partagés attendent leurs jardiniers ! Faites passer le message.

     

     

    Les nouveaux jardins partagés à Chaville avec Espaces

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Exp 7e 2015

     

     

    Comme il est écrit sur le site internet de l'expédition "Alors que la France accueille la conférence sur le climat "Paris Climat 2015", générant une mobilisation nationale et internationale pour l’environnement, il est grand temps de COMPRENDRE, d’EXPLIQUER et d’AGIR".

    Expédition 7e Continent, œuvre pour un océan préservé en 2015 par 2 expéditions combinant des savoirs-faire scientifiques, pédagogiques, médiatiques structurées autour d’un engagement commun par l’action, du 15 mai au 15 Juin 2015 en Atlantique Nord et Décembre 2015 / Janvier 2016 en Atlantique Sud.

    En effet,plusieurs millions de tonnes de plastique se retrouvent chaque année dans les océans.

    L'objectif est d'approfondir les connaissances sur ce "drôle "de continent.

     

    Un film (gratuit ) peut être visionné sur le site ci-après:

    http://www.septiemecontinent.com/

    Les expéditions peuvent être suivies sur le site .

    Embarquez-vous avec eux !!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Fnab

     

     

     

    Pour permettre au plus grand nombre possible de familles de manger bio, même avec un budget restreint,la FNAB (Fédération nationale pour l'agriculture biologique ) a édité une brochure d'accompagnement téléchargeable gratuitement;

    Destinée principalement aux associations locales et aux collectivités, elle donne conseils et astuces

     

    http://www.repasbio.org/sites/default/files/plaquette_intro_produits_bio_maitrise_budget_v2_web.pdf

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    La ville de Bergues est connue nationalement, voire mondialement depuis les aventures de Dany Boon et Kad Merad "Bienvenue chez les ch'tis ".

    Mais, ce que l'on sait moins, sans doute, c'est que cette charmante ville flamande de 4000 habitants a mis au point depuis 2009 des comités de quartiers sur un mode participatif qui pourrait très utilement inspiré des villes telles que Chaville, pour peu que la volonté politique existe.

    http://www.bergues.fr/index.php/mairie/les-comites-de-quartier/131-charte-de-fonctionnement-des-comites-de-quartiers

     

     

    On découvre ainsi les piliers d'une démocratie locale participative qui prend judicieusement sa place à coté de la démocratie représentative dont l'élection est la base.

    -citoyens élus

    - autonomie de fonctionnement (présidence du comité de quartier confiée à un élu, ni conseiller, ni adjoint; séances plénières ouvertes au public;ordre du jour décidé par le comité)

    -lien institutionnalisé avec le conseil municipal (bilan présenté chaque année en conseil municipa; réunion de concertation entre comités de quartiers; engagement de la municipalité d'informer des suites données et des projets municipaux concernant le quartier

    Au contraire de vielles voisines ou d'autres en France, des budgets participatifs ne sont pas encore institués, comme dans la ville voisine de Leffrinckouke (4 400 habitants)  qui attribue 10000€ à chacun de ses 4 conseils de quartiers pour établir des projets.

    Comme l'avait écrit le grand écrivain et humoriste américain  Mark Twain "

    "Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Petit message pour nos édiles  qui  sont à  la recherche d'économies , et avec qui , nous sommes heureux de partager cette simple vérité . Chaque déplacement en voiture  coûte 6  fois plus cher  à  la société qu'un déplacement en vélo.  et on ne parle pas de la santé publique , juste de la santé  économique de notre commune...

     

    Alors chiche! 

     

    des idées pour nos édiles

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Smart City + est une plateforme numérique dédiée à la « cité intelligente » pour GPSO, notre communauté d’agglomération.  Le projet, en cours de finalisation, ne propose rien de moins que de « réinventer le vivre ensemble » via la mise en ligne de services et d’un réseau social d’hyper proximité.

     

    Le site du projet, www.smartcityplus.com, évoque des thématiques aussi enthousiasmantes que la dynamique participative, les échanges citoyens, la mutualisation des services, l’open data, le covoiturage, la solidarité, le partage, l’entraide, etc.

     

     

    En tant que citoyen, conseiller municipal de Chaville et par ailleurs intéressé par la transition numérique à titre professionnel, j’ai participé avec quelques-uns aux premiers tests de l’application organisés au Cube à Issy-les-Moulineaux.

    Nous n’étions là que pour tester l’ergonomie de l’outil encore en cours de débogage !

    Mais ce n’est pas parce qu’on ne nous donne pas la parole qu’il ne faut pas la prendre : voilà quelques remarques personnelles sur ce projet et sur ces tests.

    Premier constat : nous ne sommes tout au plus qu’une petite dizaine pour ce premier test, dont bon nombre d’élus locaux.  

    Deuxième observation : c’est un opérateur privé, Navidis, qui ouvre et anime la séance.  La « Cité » n’est plus l’affaire des citoyens ou de leurs représentants !?!  Aucune information n’est donnée sur qui est Smart City +.  Les partenaires sont bien mentionnés sur le site web et GPSO apparait comme un simple opérateur de collecte et de valorisation de données urbaines et référent sur les usages ( ?).  Qui est véritablement le maître d’ouvrage du projet ? Qui en sont les bénéficiaires ? Quel est le modèle économique de son fonctionnement ?  Et surtout, quelle en est la gouvernance citoyenne du dispositif.   Il s’agit en première analyse d’un service public émergeant qui ne fait l’objet d’aucune délégation ou mandat.  Sur un sujet aussi sensible que l’utilisation commerciale des données citoyennes privées, on est en droit de se poser la question.  Le sujet n’a jamais été présenté en conseil municipal ni à Chaville, ni d’ailleurs dans les autres communes concernées.

    Troisième point : comme beaucoup, je suis convaincu que le numérique va ouvrir de nouvelles possibilités et rendre possible une forme d’économie de partage citoyenne et un renouvellement de la démocratie participative.  Le succès de la démarche dépend de la manière dont sont pris en compte les nouveaux usages.  Une forme de consultation innovante des citoyens basée sur l’expérience vécue se doit d’être organisée afin de concevoir des services vraiment adaptés.  Il n’en est rien pour l’instant.  Une série de fonctionnalités sont proposées par la plateforme alliant un mélange de pâles imitations de Facebook, Google Maps et des Pages Jaunes.  Où sont les applications collaboratives pour l’autopartage, le co-voiturage entre particuliers, pour les réseaux d’échanges de services et de savoirs ? On ne propose que quelques fonctionnalités ne pouvant rivaliser avec Koolicar, BlaBlaCar, Citygoo ou encore Stootie.  Qu’est-il proposé en terme de démocratie participative ? de consultation citoyenne ?  Comment sont valorisées les offres les associations existantes ?

    Mais rassurez-vous, là n’était pas la question posée aux aimables citoyens rassemblés ! Ce n’est pas sur ces points nous nous étions consultés !!! 

    Smart City + peut devenir un beau projet citoyen, mais pour ce faire, sa propre conception doit appliquer ce que le projet revendique :  la dynamique participative !!!

      

    David Ernest

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Vous pouvez consulter la BD pour comprendre tout... ou presque sur l'énergie.... à "consommer sans modération "(au contraire de l'énergie !)

    http://mapropreenergie.fr/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires