• Ateliers Trame Verte et Bleue

     

    Les ateliers d'élaboration du schéma de la Trame Verte et Bleue ont eu lieu le mardi 28 Mai à Chaville. La restitution des résultats de l'ensemble des communes de GPSO a été présentée les jeudi 27 et vendredi 28 Juin. Pour Chaville , ont été invités aux ateliers par GPSO ( sur conseil de la municipalité) des représentants d' associations , des élus, des membres de différentes instances locales (CC2D, CVL).Les ateliers étaient animés par 2 bureaux d'étude spécialisés dans le développement durable.

    Le 28 Mai, les ateliers se sont déroulés en 2 parties.

    Le matin une visite sur le terrain guidée par un écologue , Vincent Vignon,  a permis de redécouvrir les lisières de forêt ( du bas de la route du pavé des Gardes jusqu'à la passerelle de la femme sans tête en passant par la route de l'étang Saint Denis et le val Saint Olaf). Ensuite, le circuit a permis d'observer le bati dans un quartier urbanisé (rues de la porte dauphine, du lac,de la passerelle). Finalement, le circuit a permis d'observer le secteur de l'étang de l'Ursine.

    Ces différents circuits avaient pour objectif d'observer les continuités et les discontinuités écologiques.

     L'écologue expliquait très précisèment les enjeux de cette trame Verte et Bleue et donnait très clairement des pistes à suivre ou bien les erreurs à éviter. Il y a eu de nombreux échanges et beaucoup de participation.L'écologue était très à l'écoute et très réceptif aux interventions.C'était très enrichissant.

    Les points noirs sur Chaville

    Les axes routiers, ferroviaires rompent la continuité écologique : par la circulation,  le bruit, l'éclairage, l'imperméabilisation sols, la pollution des eaux.

    Les espèces et essences invasives prolifèrent (chevreuils (!),  ragondin, renouée du japon, laurier du caucase, arbres aux papillons...)

    L'espace bati ne respecte pas la biodiversité: suppression de murs végétalisés ( lianes, ) , imperméabilisation des sols, coupe d'arbres, clôtures et murs empêchant la circulation de la petite faune. le manque de végétaux créent de gros écarts de température entre le milieu bâti et le milieu boisé.

     

    Les sources et les rus sont canalisés. Les mares ne sont pas entretenues.

    Les espaces prairiaus sont tondus.

     

    L'après-midi , après une présentation des territoires de GPSO et des enjeux, les participants ( divisés en petit groupe) ont déterminé , ce qui leur paraissait être des continuités ou des discontinuités écologiques à Chaville.Il s'agissait de dessiner sur des grandes vues aériennes de Chaville. En pléniaire, il a été élaboré une hiérarchisation des priorités en terme de valorisation et de restauration. Les talus ferroviaires on été présentés à la fois comme une continuité mais aussi comme une discontinuité. L'eau sous toutes ses formes ,très présente dans notre ville ( comme chaque Chavillois le sait) a été de nombreuses fois mise en avant.

     

    Ci -dessous La renouée du Japon : très belle plante qui envahit très rapidement les zones humides aux dépens des écosystèmes locaux ( faune et flore) car sans prédateur naturel.

    Les chèvres des fossés apprécient ces plantes. Certaines personnes la cuisinent en s'inspirant de recettes japonaises.

     

    Ateliers Trame Verte et Bleue

     

     

    Les feuilles du Laurier du Caucase (ci-dessous), restent toujours vertes et en font un arbuste ornemental très répandu. Ses feuilles et les noyaux de ses fruits sont toxiques. Ils'étend très rapidement en particulier en forêt où il déséquilibre l'éco-système local. Il n'a pas de prédateur herbivore ,les oiseaux ne s'installent pas dans ses branches .

     

    Ateliers Trame Verte et Bleue

     

     

    L'arbre aux papillons , introduit comme plante ornementale attire les papillons mais ne permet pas leur cycle vie: les chenilles ne se nourrissent pas de ses feuilles. Si l'arbre à papillons s'étend c'est aux dépens de la flore locale .

     

    Ateliers Trame Verte et Bleue

     

     

    Retours de l'ensemble des ateliers les 27 et 28 Juin.4 ateliers avec des thématiques reprenant les enjeux vus en atelier dans chaque ville en 2 parties

    • présentation par les bureaux d'études des résultats du diagnostic , des inventaires et des méthodes utilisées.
    •  propositions d'actions  d'abord en petit groupe puis restitution en pléniaire

     

    Les points forts de ces ateliers

    La mise en relation et des échanges entre des personnes qui ne se rencontrent pas forcément ( ex: associatifs et institutionnels) ont été très cordiaux et plutôt constructifs.

    Les points faibles

    Est-ce le choix des dates ou bien le manque d'anticipation du planning mais ces ateliers ont rassemblé peu de monde. La participation était confidentielle. Quelques dizaines de personnes ( à peine 30 ou 40 sur 300 000 hbts de GPSO). C'est dommage. Certaines associations (Val de seine Vert) n'ont pas été contactées. Il n'y avait pas  de représentants des personnes qui travaillent ou qui transitent sur le territoire.Certains participants (du conseil général en particulier) ont eu tendance à monopoliser la parole.

     

    La suite ....institutionnelle

    Il y aura une présentation des résultats aux élus en Septembre puis au public en Octobre  à la fête : Faites le plein d'énergie.

     

    liens

    cf Beauté fragile

    cf Trame Verte et Bleue : proposition d'actions

    cf Talus ferroviaires

     

     

     

     

    Annexes

    ci-dessous: cartes des continuités et des discontinuités écologiques à Chaville extraites d'un CR à compléter pour la fin Août (cliquer sur les cartes pour les aggrandir)

     

    Continuités

    Ateliers Trame Verte et Bleue

     

     

     

    Discontinuités

     

    Ateliers Trame Verte et Bleue

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 22:48

    les continuités paysagères des zones pavillonnaires ont-elles été repérées en tant que ressources écologiques au service des écosystèmes urbains ?

    Voir la nature en ville sur le site du Parc Lefebvre http://parclefebvre.pagesperso-orange.fr/parc.htm#plef8

    Un travail pédagogique et de sensibilisation est à réaliser auprès des propriétaires afin d'augmenter le taux de faune dans les jardins : oiseaux, insectes pollinisateurs, hérissons, lépidoptères et de biodiversité végétale : suppression des strates végétales comme les thuyas (béton végétal inutile à la faune), donner la préférence aux haies arbustives, espèces florales vivaces appréciées des pollinisateurs, clôtures à larges mailles pour laisser passer la petite faune terrestre, etc...

     

    2
    Isabelle Dorison Profil de Isabelle Dorison
    Lundi 15 Juillet 2013 à 09:33

    Bonjour ,

     

    Les participants aux ateliers ont reçu un compte rendu à compléter . Les cartes élaborées ont été ajoutées au corps du texte de l'article ci-dessus. La participation de chacun est souhaitée: le CR des ateliers doit être complété pour fin août.

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :