• Centrales nucléaires : des comprimés d’iode distribués à 500 communes

    Centrales nucléaires :  des comprimés d’iode distribués à 500 communes

     

    Des comprimés d’iode seront distribués en janvier aux populations vivant aux abords des centrales nucléaires françaises.

    Lorsque l’on vit près d’une centrale nucléaire, il faut parfois prévoir le pire. L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) en a conscience, elle qui lancera en janvier sa cinquième campagne de distribution préventive de comprimés d'iode à destination de ces populations exposées aux risques d’accident nucléaire.

    L’ingestion d'iode stable (iodure de potassium) permet de protéger la thyroïde contre les effets de l'iode radioactif qui pourrait être rejeté dans l'environnement en cas d’accident, et qui est susceptible d'entrainer des cancers. Les comprimés d'iode ont une durée de validité de sept ans. Ils ont été distribués pour la première fois en France en 1997, et pour la dernière fois en 2009. Il est donc temps de les remplacer.

    Il ne s'agira pas seulement d'une campagne de distribution d'iode mais aussi d'une campagne d'information sur le risque nucléaire, selon EDF.

    http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/13447-Centrales-nucleaires-des-comprimes-d-iode-distribues-a-500-communes

    Si l'objectif est louable de vouloir protéger les populations, il faut néanmoins noter que :-le périmêtre de distribution retenue de 10 km au tour des centrales est ridiculement bas, comme si le nuage radioactif allait s'arrêter (fidèle en celà à son ancêtre bien connu de Tchernobyl!). A noter qu'on se trouve partout en France à moins de 300 km d'une centrale .

    -Pour Roland Desbordes, président de la CRIIRAD, la Commission de recherche et d'informations indépendantes sur la radioactivité, "si on a ces comprimés chez soi, si on les prend, effectivement, on peut protéger sa thyroïde contre l'iode radioactive. Mais ça ne marche pas pour les autres radioéléments"

    -les pharmaciens, qui doivent fournir de l'iode à tous ceux qui en demandent, "ne jouent pas forcément le jeu" (les officines, y compris das les zones des 10 km n'ont pas de stock d'iode).Au-delà de ce rayon, il existeseulement des stocks départementaux de pastilles d'iode qui pourraient être acheminés aux populations en cas de besoin, rappelle M. Delmestre, chargé du comité de pilotage de la campagne

    http://www.franceinfo.fr/actu/societe/article/nouvelle-tournee-d-iode-pour-les-voisins-de-centrales-nucleaires-754559

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/champagne-ardenne/des-comprimes-d-iode-distribues-debut-2016-pres-des-centrales-nucleaires-892419.html

    Il ya donc nécessité de bien avoir à l'esprit, ce que confirment les autorités, c'est que le nucléaire est dangereux .

    Il ya donc lieu de sen passer au plus vite, en faisant monter rapidement la part des renouvelables et en "mettant le paquet" sur les économies d'énergie ..

    http://www.rfi.fr/france/20151226-france-plus-prevention-accidents-nucleaires-centrales

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter