• Chaville dans la transition énergétique

      

    La part de l’énergie dans les dépenses des ménages ne fait que croitre chaque année.  En parallèle, le pays se prépare à accueillir la COP21, c’est-à-dire la conférence internationale sur le changement climatique.  Et Chaville dans tout ça ? 

     

    Le maire de Chaville tout à la fois député, ne peut ignorer que les collectivités locales ont un rôle majeur à jouer dans la transition énergétique. D'ailleurs, il a produit en mai 2014 un rapport parlementaire sur le sujet (co-rédigé avec un député EELV) qui préconise l’implication croissante des communes et des agglomérations pour la mise en œuvre effective de cette transition énergétique : politique de soutien à l’isolation thermique des logements, incitation à, voire organisation de la production locale d’énergie, actions spécifiques en faveur des transports non-polluants, etc.

     

    Mais au-delà, le maire est aussi Président du SIGEIF (syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en IdF), une gigantesque machine qui nécessairement le place face à des enjeux énergétiques pour nos concitoyens. D'ailleurs, ce syndicat peut apporter une aide spécifique aux collectivités locales dans la rénovation de leur patrimoine existant. 

     

    Le SIGEIF pourrait également, comme est en train de la faire la ville de Paris, s’assurer que les approvisionnements en électricité des communes soient de plus en plus massivement d’origine renouvelable. De plus, mais vous ne le saviez peut-être pas, ce même organisme collecte une taxe locale sur vos consommations d’énergie (la TCFE).  Cette somme s’élevant à plus de 314 000 euros en 2013 pourrait être mobilisée intégralement par la commune pour aider les Chavillois à mieux isoler leur logements.  Quant aux actions prévues dans notre agenda 21 local sur ce thème, l’évaluation faite montre que les résultats sont assez maigres puisque les exigences du PLU en matière de performances énergétiques restent pour l’instant inapplicables. Alors à quoi bon cumuler autant de mandats ?

     

    On le voit, tous les leviers sont là, reste à nos élus de faire preuve de volonté politique !

     

    David Ernest

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 4 Décembre 2014 à 17:24

    Excellent retour d'information de la part de David.

    la première question tient à l'évaluation elle -même. Sans nier la compétence des services municipaux, il est clair qu'il n'est pas sérieux qu'une évaluation sérieuse leur ait été confié.... j'ai connu et pratiqué comme chacun les auto-évaluations, avec toute la bonne volonté du monde (et c'est humain), elles ne m'étaient pas défavorables... là, ce sont les employés de la mairie qui sont, en quelque sorte, chargé d'évaluer le travail de leur encadrement.

    Une vraie évaluation doit être faite :

    -selon une méthodologie précise (a-t-elle été définie au préalable et par qui?)

    -par une instance un tant soit peu indépendante : pourquoi pas par un travail en cmmun entre le CC2D et le CVL ?

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :