• Courrier des associations de parents d'élèves à JJ.Guillet et la réponse

    Veuillez trouver ci-dessous le courrier envoyé par les associations de parents d'élèves à JJ.Guillet. Vos commentaires sont les bienvenus

    et la réponse de JJ.Guillet  https://drive.google.com/file/d/0B606ZJKzEfk_dG5yc1NjY0JzZjQ/view?pli=1

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Décembre 2014 à 20:02

    Ce courrier commun aux 3 associations de parents d'élève ne peut qu'interpeller.

    D'abord, par ce qu'il s'agit d'une démarche  commune qui en souligne l'importance, au-delà des différences entre fédérations et qui montre que, si on n'y prend garde, l'heure est grave pour la politique scolaire de la ville.

    Or, le scolaire est ou doit être  fondamental dans les préoccupations et dans le budget d'une commune. Sans école digne de ce nom, une commune, grande ou petite ne remplit pas sa mission.

    De quoi s'agit-il ?

    -la réduction du nombre de postes d'ASTEM qui aident les enseignants et les enfants des maternelles. C'est peu connaitre du fonctionnement de ces "classes de petits " pour croire qu'une ASTEM pour 2 classes peut suffire !

    -l'augmentation des tarifs du périscolaire : même si les tarifs sont réduits pour les ménages défavorisés, augmenter les tarifs va grever des budgets déjà largement mis à contribution. Et si de plus, le "service rendu aux familles se dégrade "!!

    -limiter l'activité piscine est contraire à la vocation de l'école, notamment à Chaville, où apprendre et/ou parfaire son apprentissage de l'eau a toujours été initié par la ville

    Quant à "  remettre   en  cause  les  classes  externées  des  CM1,  les  partenariats  culturels  avec  l’Atrium  et  la  MJC,  la  présence  des animateurs sportifs "en élémentaire, il s'agirait, si le projet en était poursuivi, d'un très net retour en arrière depuis la politique suivie ppendant  les mandatures de M.Houlier, puis poursuivies depuis lors.

     

    Y-at-ilà ce point "péril en la demeure "pour les finances communales ??

    Certes, le gouvernement  réduit les dotations aux communes, dont celle de Chaville. Pour autant :

    1)le budget de Chaville ne fait-il pas ressortir depuis des années des excédents importants de sa section de fonctionnement ? (voir procès verbal du conseil municipal du 16/06/2014  qui fait ressortir pour la seule année 2013 7,7 millions d'euros

    d'excédent cumulé entre le résultat de fonctionnement et la cloture de l'investissement)

    2)n'ya t-il pas des budgets à restreindre avant de s'attaquer à celui de l'avenir que constitue le budget du scolaire ?

     

    3)au sein même du scolaire, n'y a-t-il pas à s'interroger sur la partie du versement non obligatoire attribué à St Thomas de Villeneuve ?En effet, Chaville verse 511 € par an et par  enfants scolarisés en maternelle (PV du 18/09/2012), alors que seuls les versements aux écoles élémentaires sont obligatoires ?

     

    Les assos de parents mettent aussi en avant la non-concertation de la marie sur tous ces sujets : ne faudrait-il pas qu' une sorte de commission extra-scolaire permanente sur ces sujets scolaires soit mis en place, la dite commission pouvant associer , en plus des représentants des 3 fédérations ,des ensignants, des élus et pourquoi pas, quelques citoyens intéressés.

    De même, l'inscription en conseil municipal d'un grand débat d'orientation sur la politique municipale, scolaire et périscolaire,semble s'imposer .

     

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter