• Gestion alternative des eaux pluviales

    Conférence de Thierry Maytraud et Christian Piel à l'Iceb café  le 25.6. 201

    initiative de Christine LeCerf membre du CC2D de Chaville

    Thierry Maytraud est invité le 1er Juin 2013 par Chaville Environnement, à l'Atrium à 18h

     

     

    Gestion alternative des eaux pluviales

     

     

    . Présentation (pdf)

     

     

    Cet ICEB Café nous a permis de découvrir, deux hydrologues passionnants ayant chacun une spécificité et une complémentarité dans leur métier ; l’un avec une dominante paysagiste (Christian Piel) et l’autre avec un approche urbaine (Thierry Maytraud). 

    Ils nous ont démontré la nécessité d’intégrer le plus en amont possible, pour tous projets de construction, la gestion des eaux pluviales au travers de 3 phases distinctes :
    La première action consiste à ralentir les flux pour éviter ou retarder les inondations et la saturation des réseaux, en créant soit des bassins de retentions (ou stockage à ciel ouvert) qui peuvent l’objet d’un aménagement paysager ou soit des toitures végétalisées qui peuvent aussi jouer un rôle de retardateur. 
    La modélisation se fait sur la base d’un niveau de pluie décennale comprenant des maximas de pluviométrie constatés sur les 10 dernières années.
    La deuxième phase consiste à dépolluer l’eau rejetée dans les réseaux avec des récupérateurs d’hydrocarbure (filtre à huile) installé dans les parkings et des systèmes de filtrations écologiques à base de micro-éléments. D’autres systèmes à base de géo-textiles et de gravillons peuvent contribuer à assurer la dépollution. (cf schéma dans le pdf joint)

    La troisième phase consister à stocker et à recycler cette eau pluviale. 
    A ce niveau intervient l’intégration paysagère des bassins de rétentions qui permettent une intégration écologique  de la gestion de l’eau. Il peut s’agir d’ouvrages » phyto remédiant » contenant des filtres plantés à conserver au moins pendant 15 ans. D’une manière générale pour ce qui concerne le stockage et le recyclage il est conseiller de gérer la problématique des flux en amont et d’intégrer dans le plan masse la topographie du cheminement naturel.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter