• Apprendre à trier c'est bien mais c'est encore mieux si c'est vraiment valorisé. L'article de Que Choisir explique le lien entre la mauvaise place de la France , au niveau européen , pour ce qui concerne le tri des déchets.La forme de taxation qui n'est pas valorisant.  

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Souvent compétence municipale , la gestion de la Petite Enfance a bien évidemment une dimension nationale. Enjeux sociétaux, éducatifs , environnementaux ou d'aménagement des territoires en font un sujet essentiel forcément transverse  que l'on doit aborder avec attention .

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Ou comment assurer une meilleure gouvernance de l’eau en incluant l’usager dans les décisions politiques. Présentation des différents systèmes existants et ouverture vers des applications pour Chaville.

     

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Gaston Bachelard dans " L'eau et les rêves "

    "Il y a des mots qui sont en pleine fleur,en pleine vie,des mots que le passé n'avait pas achevé, que les anciens n'ont pas connus aussi beaux,des mots qui sont les bijoux mystérieux d'une langue. Tel est le mot rivière. C'est un phénomène incommunicable aux autres langues.Qu'on songe phonétiquement à la brutalité sonore du mot river en anglais. On comprendra que le mot rivière est le plus français de tous les mots. C'est un mot qui est fait avec l'image visuelle de la rive immobile et qui cependant n'en finit pas de couler..."

     

    "...De même , le rire des eaux n'aura nulle sécheresse et, pour l'exprimer, comme des cloches un peu folles, il faudra des sons "glauques" qui sonnent avec une certaine verdeur. La grenouille, phonétiquement−dans la phonétique véritable qui est la phonétique imaginée—est déjà un animal de l'eau. C'est par surcroît qu'elle verte. Et le bon peuple ne s'y trompe pas qui appelle l'eau du sirop de grenouille: gribouille qui la boira! ..."

     

     

    Plaisirs des mares, rus et autres zones humides: extrait du film La clé des champs de Claude Nuridsany et Marie Pérennou

     


    La Clé des champs
    La Clé des champs Extrait vidéo VF

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Une démarche de projet urbain pour une ville durable.

    Conférence de Thierry Maytraud, consultant en hydrologie urbaine, le 1er Juin à l'Atrium

    d'Irène Nenner  pour Chaville Environnement.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Quelques exemples de paysages Chavillois présentant des discontinuités écologiques qui pourraient être repensés et améliorés facilement.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Cet hiver, les arbres sur les talus ferroviaires sur la ligne Paris Saint Lazare -Chaville  ont été coupés de manière systèmatique et à raz, laissant aux riverains, aux passagers et aux Chavillois en général un spectacle de désolation. Chaville Environnement a réagi et a écrit à JJ .Guillet et à RFF. Réseau Férré de France est l'organisme public qui gère voies ferrées et talus pour la SNCF.  Ces différents échanges : courriers, article dans Chaville magazine, ont démontré l'attachement des Chavillois à leur environnement.

    Il est cependant possible de prévenir ces coupes en travaillant en amont en partenariat avec les différents organismes et services concernés.

    L'exemple de Vanves, commune de GPSO est très intéressant . Lors des ateliers d'élaboration du schéma de la Trame Verte et Bleue, les témoignages concordaient pour dire que la gestion des talus ferroviaires sur Vanves était un non-problème ! En effet, depuis 2009, la ville de Vanves a signé une convention avec RFF et fait entretenir les talus ferroviaires de la commune par l'association Espaces. Des jardins familiaux ont été installés . Le foncier est valorisé, la biodiversité se porte bien , la SNCF est satisfaite . Ces remarques confortent la proposition de Chaville en Transition d'investir davantage les talus ferroviaires quand ils sont facilement accessibles pour développer l'agriculture urbaine sous forme de jardins partagés.

     

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  •  

    Les ateliers d'élaboration du schéma de la Trame Verte et Bleue ont eu lieu le mardi 28 Mai à Chaville. La restitution des résultats de l'ensemble des communes de GPSO a été présentée les jeudi 27 et vendredi 28 Juin. Pour Chaville , ont été invités aux ateliers par GPSO ( sur conseil de la municipalité) des représentants d' associations , des élus, des membres de différentes instances locales (CC2D, CVL).Les ateliers étaient animés par 2 bureaux d'étude spécialisés dans le développement durable.

    Le 28 Mai, les ateliers se sont déroulés en 2 parties.

    Le matin une visite sur le terrain guidée par un écologue , Vincent Vignon,  a permis de redécouvrir les lisières de forêt ( du bas de la route du pavé des Gardes jusqu'à la passerelle de la femme sans tête en passant par la route de l'étang Saint Denis et le val Saint Olaf). Ensuite, le circuit a permis d'observer le bati dans un quartier urbanisé (rues de la porte dauphine, du lac,de la passerelle). Finalement, le circuit a permis d'observer le secteur de l'étang de l'Ursine.

    Ces différents circuits avaient pour objectif d'observer les continuités et les discontinuités écologiques.

     L'écologue expliquait très précisèment les enjeux de cette trame Verte et Bleue et donnait très clairement des pistes à suivre ou bien les erreurs à éviter. Il y a eu de nombreux échanges et beaucoup de participation.L'écologue était très à l'écoute et très réceptif aux interventions.C'était très enrichissant.

    Les points noirs sur Chaville

    Les axes routiers, ferroviaires rompent la continuité écologique : par la circulation,  le bruit, l'éclairage, l'imperméabilisation sols, la pollution des eaux.

    Les espèces et essences invasives prolifèrent (chevreuils (!),  ragondin, renouée du japon, laurier du caucase, arbres aux papillons...)

    L'espace bati ne respecte pas la biodiversité: suppression de murs végétalisés ( lianes, ) , imperméabilisation des sols, coupe d'arbres, clôtures et murs empêchant la circulation de la petite faune. le manque de végétaux créent de gros écarts de température entre le milieu bâti et le milieu boisé.

     

    Les sources et les rus sont canalisés. Les mares ne sont pas entretenues.

    Les espaces prairiaus sont tondus.

     

    L'après-midi , après une présentation des territoires de GPSO et des enjeux, les participants ( divisés en petit groupe) ont déterminé , ce qui leur paraissait être des continuités ou des discontinuités écologiques à Chaville.Il s'agissait de dessiner sur des grandes vues aériennes de Chaville. En pléniaire, il a été élaboré une hiérarchisation des priorités en terme de valorisation et de restauration. Les talus ferroviaires on été présentés à la fois comme une continuité mais aussi comme une discontinuité. L'eau sous toutes ses formes ,très présente dans notre ville ( comme chaque Chavillois le sait) a été de nombreuses fois mise en avant.

     

    Ci -dessous La renouée du Japon : très belle plante qui envahit très rapidement les zones humides aux dépens des écosystèmes locaux ( faune et flore) car sans prédateur naturel.

    Les chèvres des fossés apprécient ces plantes. Certaines personnes la cuisinent en s'inspirant de recettes japonaises.

     

    Ateliers Trame Verte et Bleue

     

     

    Les feuilles du Laurier du Caucase (ci-dessous), restent toujours vertes et en font un arbuste ornemental très répandu. Ses feuilles et les noyaux de ses fruits sont toxiques. Ils'étend très rapidement en particulier en forêt où il déséquilibre l'éco-système local. Il n'a pas de prédateur herbivore ,les oiseaux ne s'installent pas dans ses branches .

     

    Ateliers Trame Verte et Bleue

     

     

    L'arbre aux papillons , introduit comme plante ornementale attire les papillons mais ne permet pas leur cycle vie: les chenilles ne se nourrissent pas de ses feuilles. Si l'arbre à papillons s'étend c'est aux dépens de la flore locale .

     

    Ateliers Trame Verte et Bleue

     

     

    Retours de l'ensemble des ateliers les 27 et 28 Juin.4 ateliers avec des thématiques reprenant les enjeux vus en atelier dans chaque ville en 2 parties

    • présentation par les bureaux d'études des résultats du diagnostic , des inventaires et des méthodes utilisées.
    •  propositions d'actions  d'abord en petit groupe puis restitution en pléniaire

     

    Les points forts de ces ateliers

    La mise en relation et des échanges entre des personnes qui ne se rencontrent pas forcément ( ex: associatifs et institutionnels) ont été très cordiaux et plutôt constructifs.

    Les points faibles

    Est-ce le choix des dates ou bien le manque d'anticipation du planning mais ces ateliers ont rassemblé peu de monde. La participation était confidentielle. Quelques dizaines de personnes ( à peine 30 ou 40 sur 300 000 hbts de GPSO). C'est dommage. Certaines associations (Val de seine Vert) n'ont pas été contactées. Il n'y avait pas  de représentants des personnes qui travaillent ou qui transitent sur le territoire.Certains participants (du conseil général en particulier) ont eu tendance à monopoliser la parole.

     

    La suite ....institutionnelle

    Il y aura une présentation des résultats aux élus en Septembre puis au public en Octobre  à la fête : Faites le plein d'énergie.

     

    liens

    cf Beauté fragile

    cf Trame Verte et Bleue : proposition d'actions

    cf Talus ferroviaires

     

     

     

     

    Annexes

    ci-dessous: cartes des continuités et des discontinuités écologiques à Chaville extraites d'un CR à compléter pour la fin Août (cliquer sur les cartes pour les aggrandir)

     

    Continuités

    Ateliers Trame Verte et Bleue

     

     

     

    Discontinuités

     

    Ateliers Trame Verte et Bleue

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Avec Métropole du grand Paris.,quelles seront les compétences des différentes colectivités territoriales et en particulier en matière de logement? A lire l'interview de Emma Cosse, vice présidente de la région Idf sur le sujet.

    Le projet est en discussion à l'Assemblée Nationale  à consulter en ligne: projet de  texte de loi 

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Le chantier du centre ville est bien entamé et la rumeur courait . En creusant pour construire des parkings souterrains, les ouvriers sont tombés sur de l’eau , beaucoup d’eau. Tellement d’eau qu’une pompe a été nécessaire pour l’évacuer. Le débit est de 35 m3/hr (ou 3500l/hr) C'est un fort débit aussi important que celui de la source Saint Germain utilisée pour chauffer et refroidir le collège de Sèvres.

    A titre indicatif la consommation moyenne par habitant par jour est de 137l.

    Irène Nenner et Isabelle Dorison du Conseil communal de Développement Durable (CC2D) ont été autorisées à aller situer précisément , à l'aide d'un GPS,  l'origine de de cette eau.Cela correspond à la pompe  dans la cour d'une maison aujourd'hui démolie située  au bas de l'église. D'après Nicole Garcia qui a photographié cette pompe , l'eau y était potable.

    Actuellement, l'eau pompée est rejetée aux égouts mélangée aux eaux usées;elle est propre et immédiatement utilisable pour le nettoyage, l'arrosage, l'alimentation de fontaines, reconstitution de zones humides...La pompe consomme de l'énergie ; cette  eau pourrait servir à réduire les consommations d'énergie.

     

    Quelques photos  :

     

    1-Nous sommes au 2é sous-sol du parking: l'eau arrive à fleur de la dalle de béton.

     

    On leur avaient dit , ils l'ont trouvé ...le ru deMarivel ?

     

     

     

    2- Le chef de chantier montre la hauteur qu'atteindrait l'eau si elle n'était pas pompée.

    On leur avaient dit , ils l'ont trouvé ...le ru deMarivel ?

     

     

     

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • "Une réapproriation citoyenne et artistique de l'espace public"

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Les soeurs du  Carmel Saint -Joseph offrent à Chaville de nouvelles perspectives en matière d'agriculture urbaine.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  •  Un atelier compost et lombricompost, le 23 Oct au carmel Saint Joseph a permis d'expliquer concrètement les enjeux et les compétences à acquérir en matière de compostage.

    Cela a été aussi l'occasion pour les soeurs du carmel d'ouvrir leur jardin et de rencontrer les habitants .

    Les  présentations ont été suivies avec beaucoup d'attention.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • comme nous l'avons déjà dit sur ce blog, il n'y a pas de fatalité à  l'étalement des villes  et ses corollaires en termes de transport, pollution  et équilibre de vie. Des idées participatives et innovantes telles que Bimby apportent des solutions pour notre futur et améliorent le quotidien.

    Bimby

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les enjeux relatifs au changement climatique sont bien souvent mis de côté au profit d'autres problématiques, telles que la lutte contre le chômage, contre l'insécurité, la gestion de la dette publique, etc[1].D'autant plus que beaucoup de citoyens et d'élus estiment que les mesures environnementales nuisent à la croissance, à la compétitivité et à l'emploi. En s'appuyant sur le rapport « Contribution de l'ADEME à l'élaboration de visions énergétiques 2030-2050 » (2013), et notamment sur les trois scénarios tendanciels proposés par l'étude, nous allons démontrer comment l'économie et la transition énergétique peuvent aller de pair.

    http://www.notre-planete.info/actualites/3866-transition-economique-energetique

     

    Les bienfaits économiques de la transition énergétique

    Les trois scénarios tendanciels élaborés par l'ADEME prévoient une augmentation du PIB, et cela « est essentiellement imputable à l'amélioration de l'emploi et à la diminution du déficit de la balance commerciale »[2].

    Ainsi, les créations d'emplois à l'horizon 2050 seraient comprises entre 691 000 et 874 000, en fonction du scénario de mix électrique choisi. D'autre part, il est prévu que le déficit de la balance commerciale se réduise après 2020, car la consommation et les importations d'énergie vont sensiblement diminuer.

    Adapter les logiques économiques aux nouveaux défis énergétiques...

    Rares sont les chefs d'entreprise qui ont pleinement saisi les bénéfices à tirer de la transition énergétique.Bien sûr il existe de plus en plus d'exemples d'entreprises éco-innovantes,Mais il ne faut se voiler la face, car ce sont des exceptions qui confirment la règle.

    Or, l'ADEME démontre dans son rapport que sans même un changement « radical » de nos modes de vie et des activités économiques, la transition énergétique est possible. Pour ce faire, l'activité économique doit davantage se préoccuper des problématiques à long terme. L'économie verte est la seule solution viable, et elle a déjà commencé à se développer, au travers d'activités comme l'isolation écologique et la rénovation énergétique des bâtiments, le recyclage et la revalorisation des déchets, l'éco-conception des produits etc.Les technologies vertes (ou « Green IT ») doivent être mises au service de cette « troisième révolution industrielle », selon les termes de J. Rifkin.Mais aujourd'hui, beaucoup d'entre elles ne peuvent même pas être mises sur le marché, et ce pour plusieurs raisons : elles ne sont pas assez rentables à court terme, elles vont à l'encontre des intérêts de certains lobbies, elles ne sont tout simplement pas bien comprises, etc.

    D'autre part, l'ADEME prouve que cette transition économique aurait des effets très positifs sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. D'où le sentiment que les mécanismes et les politiques économiques peuvent servir la lutte contre le changement climatique, à condition qu'ils soient redéfinis.

    Des perspectives humaines et politiques

    Mais une question demeure : l'Homme sera-t-il capable de maîtriser ce processus de croissance qui aujourd'hui le dépasse ? En effet, on peut avoir des craintes sur la capacité des entreprises et des gouvernements à réorienter les priorités (les transports, l'énergie, le bâtiment, etc.).A ce titre, l'Europe, l'Etat et les collectivités territoriales ne doivent pas uniquement accompagner ces évolutions, ils doivent au contraire les promouvoir et les impulser. Il est nécessaire d'entreprendre un processus de planification, pour mettre en œuvre les réformes et les ajustements économiques structurels exigés par la transition énergétique, et que le marché ne peut prendre en compte.

    Conclusion

    Si les entreprises et les pouvoirs publics ne s'adaptent pas aux nouveaux enjeux énergétiques, climatiques et environnementaux, la transition sera d'autant plus violente et déstabilisatrice. Que deviendront dans 40 ou 60 ans tous ces emplois dans des activités qui reposent, directement ou indirectement, sur des ressources qui sont amenées à disparaître ? Ainsi il faut prévoir, anticiper et planifier le changement. Il est fondamental de comprendre que la transition énergétique et la lutte contre le changement climatique n'ont pas qu'un intérêt environnemental, car leurs répercussions sur la globalité de l'économie sont aussi positives que décisives.

     

     

    1. http://www.sondages-en-france.fr/sondages/Actualit%C3%A9/Pr%C3%A9occupations
    2. ADEME, Contribution de l'ADEME à l'élaboration de visions énergétiques 2030-2050, juin 2013, p. 40
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique