• Indignez-vous !

    Qu'un jeune manifestant pacifique puisse mourir dans une manifestation fait plus que poser des questions dont il serait intolérable que l'on ne puisse donner de réponses :

    -comment en est-on arrivé là ? Sans dédouaner l'attitude violente inexcusable de certains habitués d'attitudes provocatrices, comment se fait-il qu'une grenade dite offensive ait pû être tiré contre des manifestants ?Sur l'ordre de qui et selon quel protocole ?

    Par delà, la formation et le recrutement  des unités de police et de gendarmerie sont elles à la hauteur d'une police et d'une gendarmerie au service des citoyens, à l'image de ce qui se passe en Allemagne, en Grande -Bretagne ou dans les pays nordiques ??

     

    -pourquoi faut-il que d'une manière habituelle, les citoyens soient obligés de manifester pour faire entendre leur voix ??

    Non, les élus n'ont pas tous les droits de se lancer dans ds projets qui touchent, et pour longtemps, les habitants concernés!

    Rappelons aux élus que :

    -leur légitimité n'est pas sans faille: leur élection a été précédée de règles souvent discutables (mode de scrutin peu démocratique, découpage de circonscriptions ou de régions baroques), procédés qui ne s'arrangent pas avec le temps: voir par exemple les débats en cours sur les regroupements de régions, sans concertation des citoyens

    -à côté de la représentation institutionnelle (symbolisée par l'élection), existe, avec des exigences croissantes, la démocratie dite participative, réelle, qui associe les citoyens aux décisions qui les concernent, au travers d'instance (comités de quartiers, comité de développement durable etc..) et de processus d'enquêtes publiques

     

    -concernant les enquêtes publiques, comment ne pas s'étonner, s'indigner parfois, qu'elles ne soient que des caricatures de démocratie : voir le "corps des enquêteurs ", les conditions de l'enquête, les conclusions de celles -ci et les suites données.

    Il suffir d'avoir été à connaitre de ces enquêtes pour mesurer les progrès énormes qu'il faudrait faire pour en améliorer le fonctionnement !

    Tout celà pour dire, qu'il ne reste souvent que des manifestations pour faire bouger un temps soit peut les projets: Notre Dame des landes, Ferme des 1000 vaches, barrage de Sivens etc..

     

    Jusqu'où faudra-t-il aller pour faire comprendre que tout citoyen, non seulement peut, mais doit être partie prenante de ce qui le concerne, son cadre de vie.

    Que ce soit au plan local lorsqu'un projet aura des conséquences  pour plusieurs années ou décennies (Atrium, école, MJC, restauration scolaire etc)  ou au plan national (grandes infrastructures notamment).De plus, les solutions citoyennes sont souvent plus fonctionnelles et moins couteuses )

     

    Rappelons la phrase de Mandela :

    "tout ce qui est fait pour nous, sans nous, se  fait contre nous "

    Oui, indignons-nous, indignez-vous pour le rappeler à nos élus.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter