• Je mange local en Ile de France

    Des faits et chiffres encourageant pour les locavores d'Ile de france

     extrait de Mangeons local en Ile de France (lien)

     

    48% de l’Île-de-France est agricole !

    Si notre région est l’une des plus importantes métropoles d’Europe, elle est aussi une grande région rurale couverte aux trois quarts de terres agricoles et de forêts.
    Au XIXe s. la production francilienne était quasiment auto suffisante.
    Aujourd’hui, avec plus de 11 millions d’habitants, elle ne suffit pas aux besoins en fruits et légumes, mais est auto suffisante en salades et en blé, dont les terres comptent parmi les plus productives du monde.

     

    Energie et effet de serre : local ET de saison !

    Un kilo de haricots verts cultivé dans votre région nécessite près de 12 fois moins d’énergie pour sa production et son transport que s’il est produit en Afrique et acheminé par avion !
    Mais son mode de production est également important : 1 kilo de tomates cultivé sous serre chauffée revient à utiliser un litre de pétrole, selon le WWF.
    Respecter la saisonnalité est donc tout aussi important pour réduire notre empreinte écologique

     

    Championne des salades et herbes aromatiques !

    Championne des salades et herbes aromatiques.

    Salades de Montesson ou Chailly-en-Bière, cresson de Méréville, pissenlit de Montmagny, menthe poivrée de Milly-la-Forêt et autres fines herbes, l’Île-de-France a la main verte !
    C’est aussi la 2eme région française productrice d’oignons blancs et la 3ème pour les blettes.

     

     

     

     Manger local, un engagement citoyen

    Ultra frais et savoureux, les produits locaux sont fiers de leurs qualités nutritionnelles.
    Vous connaissez l’origine des aliments consommés, vous participez à la réduction des gaz à effet de serre et soutenez l’économie locale.

     
     
     

    Quels produits locaux dans nos assiettes ?

    Les Franciliens achètent surtout des légumes (52%), du pain (39%), des fruits (28%), des fromages et de la crémerie (25%), du miel (6%) et enfin, des céréales (3%).
    « Dis-moi ce que tu manges je te dirais qui tu es » Disait Brillat Savarin.

     

     

     

    Des emplois de proximité variés

    L’agriculture locale génère des emplois et favorise la création d’entreprises de production et de distribution en circuit court.
    En Île-de-France, plus de 12 500 sociétés de métiers de bouche et 500 PME produisent miel, chocolat, fromages, huiles, pain et autres denrées.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :