• L'Oxfam Trailwalker.

    Luc Mauvarin nous narre son exploit : 100kms à pied sans dormir au profit de l' ONG Oxfam

     

    Bonjour à  tous 
    29 heures, 22 minutes et 22 secondes : voilà le temps qu'il nous a fallu, avec Isabelle, Marie et Guillaume, pour parcourir tous les quatre la boucle de 100 km de l'Oxfam Trailwalker. Partis d'Avallon samedi matin à 7 h, nous y étions de retour le lendemain à 12h22. Ce n'est pas un temps mirobolant : les vainqueurs ont mis 17 heures et 16 minutes. Mais nous avons eu la joie d'être une des 88 équipes (sur 188) à arriver "complète" (sans abandon d'un ou plusieurs membres). Les derniers kilomètres ont été rudes ! Heureusement, nous avions l'aide décisive de nos conjoints qui, après nous avoir supportés (pour le meilleur et pour le pire) tout au long de ce projet, ont marché avec nous les 20 derniers kilomètres.


    Marcher 100 kilomètres d'affilée est une expérience étonnante. L'exercice n'est pas très dur physiquement mais demande une patience considérable. Cela paraît interminable ! Ce qui nous a aidés : une bonne préparation physique au cours de l'hiver ( j ai personnellement marché 550 kms en 3 mois), notre expérience des sports d'endurance, une bonne entente entre nous quatre et le soutien (je le redis) de nos supporteurs chéris. Et puis aussi : la beauté de l'itinéraire dans le parc naturel régional du Morvan et l'ambiance très bon enfant du Trailwalker (la compétition est plus avec soi-même qu'avec les autres)

    Bon, il y a eu quand même des moments difficiles. Un peu de douleur dans un genou attrapée un mois plus tôt dans une manif , une ampoule et un ongle abimé, et des soucis liés à la météo. De la pluie samedi (rien de grave) mais surtout beaucoup de chemins détrempés ou inondés, héritage des intempéries des jours précédents. La marche de nuit - qui nous amusait, a priori - a été gâchée par la boue. Quelques heures plus tard, le lever du soleil sur la colline de Vézelay a été consolateur et puis soudain au  95ème km , un véritable coup  de bambou et la fin faite au moral sans aucune force dans les jambes avec Isa a mes cotés , ne sachant trop  comment gérer son champion dans cet état de liquéfaction ,  se demandant quand j'allais tomber. Il m'a fallu 1h 24 pour faire cette dernière étape.
    Le referais-je ? Oui, peut être si un groupe se constitue car tout le charme a été dans ce travail  de groupe depuis le premier entrainement jusqu'à cette ligne d'arrivée. Apprendre à trouver le bon rythme , à  surveiller les petits signes des  autres pour que l'aventure soit une histoire à quatre,  donne une vraie dimension humaine à l'événement. Peut-être ailleurs qu'en France : Oxfam organise l'épreuve dans une vingtaine de pays. Pourquoi pas en Irlande ? La météo 2013 aura constitué une excellente préparation...
    Nous sommes tous les quatre très reconnaissants envers nos amis qui ont souscrit à ce projet. Notre collecte a atteint 3 145 € pour un total de 352 115 € réunis par Oxfam à cette occasion. Vous avez soutenu une très bonne cause : celle de la lutte pour une meilleure alimentation de l'humanité. Et cette ONG est décidément sympathique, simple et sans prétention.
    Au-delà de votre générosité au profit d'Oxfam, vous nous avez donné une puissante motivation : nous ne voulions pas vous décevoir. Et nous sommes très heureux d'y être parvenus. Vous étiez présent tout au long du chemin.
    A bientôt
        Luc , à partir d'un propos écrit par Guillaume.


    Des photos "officielles" du trail : https://www.flickr.com/photos/oxfamfrance/sets/72157633662449118/
    Et puis une photo des valeureux quinquas prise par Véro à l'arrivée (de gauche à droite : GG, Luc, Isabelle et Marie). Notez l'état des chaussures et des pantalons... 

     

     

     

    L'Oxfam Trailwalker.

      

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter