• "la parole de l'eau"

    Gaston Bachelard dans " L'eau et les rêves "

    "Il y a des mots qui sont en pleine fleur,en pleine vie,des mots que le passé n'avait pas achevé, que les anciens n'ont pas connus aussi beaux,des mots qui sont les bijoux mystérieux d'une langue. Tel est le mot rivière. C'est un phénomène incommunicable aux autres langues.Qu'on songe phonétiquement à la brutalité sonore du mot river en anglais. On comprendra que le mot rivière est le plus français de tous les mots. C'est un mot qui est fait avec l'image visuelle de la rive immobile et qui cependant n'en finit pas de couler..."

     

    "...De même , le rire des eaux n'aura nulle sécheresse et, pour l'exprimer, comme des cloches un peu folles, il faudra des sons "glauques" qui sonnent avec une certaine verdeur. La grenouille, phonétiquement−dans la phonétique véritable qui est la phonétique imaginée—est déjà un animal de l'eau. C'est par surcroît qu'elle verte. Et le bon peuple ne s'y trompe pas qui appelle l'eau du sirop de grenouille: gribouille qui la boira! ..."

     

     

    Plaisirs des mares, rus et autres zones humides: extrait du film La clé des champs de Claude Nuridsany et Marie Pérennou

     


    La Clé des champs
    La Clé des champs Extrait vidéo VF

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter