• Offre sociale anormalement basse

     Un projet immobilier de 50 logements verra le jour début 2019 sur le parking actuel de la Gare Rive Droite. Sur le principe, l'idée d'urbaniser cette parcelle à proximité de la gare est légitime, puisque celle-ci permet d'accéder à Paris, La Défense et Versailles en transports en commun. L'opération immobilière comportera 32 logements en accession et 18 logements sociaux. Le terrain appartenant à la ville, un concours de promoteurs a été conduit dont le jury s'est tenu le 7 juillet dernier afin de selectionner le meilleur projet parmi les trois proposés. Selon nous, le rôle du jury est de s'assurer de la pertinence du projet proposé au regard des enjeux environnementaux mais aussi de son adéquation aux attentes des chavillois, qu'ils soient simples citoyens, riverains immédiats du projet, futurs acquéreurs ou encore prochains locataires des logements sociaux.

     

    C'est sur ce dernier point que nous souhaitons revenir. Autant on peut imaginer que les promoteurs en concurrence s'assureront évidemment de l'attractivité des appartements en accession, gage d'une commercialisation fructueuse, autant on peut douter de leur intérêt particulier pour les logements sociaux qu'ils revendront en VEFA (vente en état futur d'achèvement) au bailleur social Seine Ouest Habitat. Première surprise, le bailleur social en question n'a pas été invité au jury pour se prononcer sur la qualité des offres ! Peu importe puisque chaque promoteur nous assure en séance que oui ils ont bien pris contact avec Seine Ouest Habitat pour recuillir ses exigences avant de concevoir leur projet ! Mais alors comment expliquer une telle disparité dans les réponses apportées tant en terme de typologie de logements (du studio au 5 pièces) qu'en terme de surface affectées aux logements sociaux ? Si l'on compare les offres dans le détail, un des promoteurs propose une offre sociale anormalement basse avec de très petits logements et, par conséquent, la part des surfaces affectées aux logements sociaux est inférieure à 25% des surfaces habitables contre 33% en moyenne pour les deux autres. On peut légitimement se demander si la demande sociale a été écoutée. Pas grave, nous dit-on en conseil municipal, on se rattrapera sur les autres parcelles à urbaniser autours de la gare... L'approche est même payante pour le promoteur en question puisqu'elle lui permet de maximiser son offre financière et de remporter l'affaire !

     

    David Ernest

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :