• Sommes nous une ville en transition ?

     

    Les Villes en Transition invitent les populations locales à
    créer un avenir meilleur et moins vulnérable devant les
    crises écologiques, énergétiques, sociales et économiques. À
    Chaville, la Transition s’engage par la participation des
    citoyens aux initiatives associatives pour le lien social et
    l’écologie (circulations douces, jardins partagés, valorisation
    des sources et de la biodiversité, ruchers, etc.). Nous souhai-
    tons maintenant voir un soutien marqué de la municipalité en
    faveur de ces initiatives. Parmi les outils dont dispose la Ville
    pour y arriver : le Conseil Communal de Développement
    Durable (CC2D).
    Lors du Conseil municipal du 29 avril, le maire a refusé qu’un
    élu de l’opposition puisse siéger au CC2D. C’était pourtant
    une belle occasion pour lui de faire preuve d’ouverture et de
    montrer que le sujet du développement durable dépassait les
    clivages politiques et les mandats, forcément limités dans le
    temps. Il s’agissait aussi pour les élus minoritaires d’être des
    relais actifs en Conseil municipal. Nous pouvons craindre
    que les élus majoritaires, même engagés sur ce thème, ne se
    mettront jamais en situation de dédire le maire sur ce sujet.
    Au menu de la transition écologique, de nombreux Chavillois
    souhaitent le retour du rucher municipal après sa fermeture
    brutale en mars. Chacun connaît l’importance des abeilles et
    du rucher-école qui sensibilisait nos enfants à la biodiversité !
    Faut-il retrouver un terrain d’accueil ? Les associations
    concernées conseilleront le maire.
    Enfin, nous avons récemment constaté la résurgence de l’an-
    cienne canalisation du rû de Marivel lors des travaux 40 rue
    du Pavé de Gardes. Cela soulève une nouvelle fois la question
    des eaux claires à Chaville. N’est-il pas temps de se projeter
    dans l’avenir et d’imaginer ce que pourrait être le rû de
    Marivel “renaturé”, en le sortant des réseaux d’assainisse-
    ment, de l’avis du Schéma Directeur de la Région Île-de-
    France (SDRIF 2013) et de notre CC2D en novembre 2013 !
    Que dire de l’avancement de l’Agenda 21 municipal (plan
    d’action développement durable) pour la période 2012/14 ?
    Nul ne sait !
     
     
    David Ernest
     
     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    proclos
    Samedi 7 Juin 2014 à 20:04

    A juste titre, notre conseiller municipal David pose une très bonne question " Sommes-nous une ville en transition ?"


    Effectivement, donner une bien meilleure représentativité et une véritable responsabilité  aux conseils tels que le CC2D ou le CVL, les comités de quariers est indispensable :


    -ces instances doivent être composées de telle manière qu'elles regroupent des élus et des citoyens au côté de membres associatifs et d'experts. Forcément, les élus ne doivent pas être uniquement choisie dans la majorité. Forcément, les citoyens y ont toute leur place, que ce soit par une élection  ou un tirage au sort


    -ces instances doivent avoir une part de responsabilité accrue et reconnue : par exemple avec des budgets participatifs (notamment, mais pas exclusivement, pour les quariers , avec certaines séances pleinières ouvertes au public, avec des possibilités d'actions reconnues etc...


     


    Force est de constater que Chaville a beaucoup de retard, par rapport à la plupart des communes du 92 et par rapport à de plus en plus de communes françaises sur ces 2 aspects.


     


    Mentionnons aussi que les conseillers municipaux (majorité et oppposition) représentant l'ensemble de la population, il est nécessaire que dans les nominations du conseil municipal auprès d'organismes divers, une juste place de l'opposition soit donnée .


    Dans la mandature précédente, 90% des nominations dans ces groupements divers allaient à la majorité ....


    Les premières nominations depuis l'installation du nouveau conseil municipal ne semblent pas rompre avec cette mauvaise pratique ancienne ...


    Donc, oui, un long chemin rete à faire pour que Chaville soit une ville en transition ..

    2
    proclos
    Dimanche 8 Juin 2014 à 11:06

    En complément :


    La majorité actuelle ne doit pas oublier qu'à côté de la démocratie dite représentative (=l'élection ) prend place, de plus en plus, la démocratie dite participative qui associe le citoyens et leurs associations : en d'autres termes, la démocratie ne se résume pas à "déposer son bulletin de vote à intervalle définie ". On voit bien d'ailleurs, que celà ne suffit pas, au vu du taux grandissant d'abstension. Celles et ceux qui négligent de considérer les citoyens en  ne leur faisent prendre part à ce qui les concernent  au quotidien portent une responsabilité dans la montée des populismes .


    "Tout ce que vous faites pour moi, sans moi, vous le faites contre moi "aimait à dire Gandhi.


    Espérons que la nomination d'un adjoint chatgé "de la démocratie locale, de la citoyenneté, de la vie des quartiers " permette des avancées prochaines significatives .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :