• A Chaville, a-t-on une  police municipale ou une garde clanique ?

    La transition est quelque chose de sérieux qui  demande rigueur, engagement mais surtout égalité devant la loi. Il ne peut y avoir une participation durable d’une large frange de la population à la transition  si l’égalité de traitement mais aussi de reconnaissance n’est pas appliquée dans tous les domaines de la vie publique. Ce que je vais partager avec vous ci-après  est un exemple de favoritisme au quotidien. C’est bien sûr beaucoup plus triste - pour les agents de l’ordre communal -  que grave, mais c’est révélateur d’un état d’esprit si  loin de la transformation des modes de gouvernance que nous appelons de nos vœux. Bonne lecture.

     

    Que s’est-il  donc passé à  Chaville récemment ?

    Le lieu et la date , le samedi  25 janvier vers 12:45 devant l’entrée du  parking des tennis sis rue Alexis Maneyrol à  Chaville.

    La cause : une voiture de marque BMW  est stationnée sur le trottoir empêchant le passage des piétons et poussettes alors qu’il y a de toute évidence,  de la place pour garer sa voiture sans créer de gêne pour les marcheurs. (cf photo jointe)

    Les circonstances : il s’agit de l’inauguration des nouveaux tennis par Monsieur le Député-maire de Chaville. Deux Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP, i.e. la police municipale de Chaville) sont présents devant l’entrée du  parking, tout près du  véhicule délictueux.

    Acte 1 : devant la gêne occasionnée par ce véhicule, je me rends auprès des deux agents de la sécurité municipale et leur demande d’intervenir afin de libérer le trottoir et rendre le trottoir libre à la circulation des piétons et autres poussettes. C’est alors qu’à ma grande surprise, les deux agents me répondent qu’ils ne feront rien car la voiture appartient à un invité  de Monsieur le député-maire de Chaville.  Surpris par cette mansuétude, je leur demande si nous n’avons pas ici à faire à un cas différencié  de l’application de la loi, et en quoi  une personne parce qu’elle est l’invitée du  Maire, a le droit de ne pas respecter le code de la route. De plus je rajoute que je suis surpris qu’ils n’aient aucun état d’âme d’ordre éthique en face de ce que l’on peut appeler un privilège d’amitié.  Ils me confirment de nouveau qu’ils ne peuvent rien faire  et surtout ils n’en ont pas l’intention. Nous nous quittons  ainsi.

    Acte 2 :  tellement surpris par l’application à deux vitesses de la loi , je décide de revenir sur les lieux pour prendre des photos de la situation. Les deux mêmes agents (ASVP) sont toujours là mais ils ont été rejoints par un troisième homme en civil qui, lors de nos échanges verbaux,  fera allusion à « ses » agents.  Il va de soi que je suis sur la voie publique et je commence une série de photos avec le véhicule sur le passage des piétons comme le montre le cliché ci-dessous, c’est alors que les deux agents et l’homme en civil  viennent vers moi pour me dire qu’il est interdit de prendre des photos…. De nouveau, grand étonnement de ma part car je ne savais pas qu’à  Chaville un arrêté municipal avait été pris qui interdise les prises de vue sur la voie publique. Evidemment  il  n’existe pas et après une discussion très sérieuse avec ces messieurs, en présence de témoins venus, je suis parti avec mes clichés que je partage avec vous,  et de gros doutes sur la formation de la police municipale sur les droits des citoyens et l’intégrité dans son action.

    Conclusions : Chavillois et Chavilloise , la prochaine fois que vous voyez un agent de la police municipale (ASVP) rédiger une contravention à votre encontre , n’hésitez pas à lui signaler que vous êtes un invité du maire , il ou elle rangera sans doute son carnet dans son blouson et peut-être, même ira jusqu’à vous aider à ranger vos courses…


     

    A Chaville, a-t-on une police municipale ou une garde clanique?A Chaville, a-t-on une police municipale ou une garde clanique?

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    5 commentaires
  • dans global local forum (dialogue des territoires)

     

    Caumont-sur-Durance (4.700 hab., Vaucluse) a créé depuis la rentrée de septembre, la première mutuelle municipale. Véronique Debue, adjointe aux affaires sociales et vice-présidente du centre communal d'action sociale (CCAS) en explique la raison : "Le CCAS examine régulièrement des demandes d’aides d’habitants qui ne bénéficient ni de la CMU ni d’une mutuelle parce qu’ils n’ont pas les moyens d’en souscrire une, l’idée a donc été de regrouper toute la population pour obtenir des tarifs préférentiels accessible à tous". En France, 4 millions de personnes sont sans assurance complémentaire.

    L’opération n’a pas coûté un centime à la commune. Un questionnaire a été envoyé à tous les foyers pour connaître leurs besoins, leur composition et leur avis sur le projet de mutuelle municipale. Dans un premier temps, une centaine de foyers se sont déclarés intéressés et leur nombre a rapidement doublé. En huit mois, 205 foyers ont manifesté leur accord de principe pour adhérer à la nouvelle mutuelle. Un comité de pilotage composé d’élus, de professionnels de santé et d’habitants a été chargé de contacter les mutuelles puis d’examiner leurs propositions : douze mutuelles ont présenté des offres et une d’entre elles a été retenue. Elle organisera des permanences à Caumont.

    Cette mutuelle intergénérationnelle permet des économies qui peuvent aller de 400 à 1.700 euros par an pour les habitants qui ont changé de mutuelle au profit de la nouvelle offre. La municipalité de Caumont va maintenant élaborer une méthodologie pour les communes qui veulent s’engager dans une démarche similaire afin de faciliter l’accès aux soins pour tous.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • article 20 minutes de Gilles Durand

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Des faits et chiffres encourageant pour les locavores d'Ile de france

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Des idées pour Chaville : friperies, lieux culturels, ressourceries, emplois d'insertions..

    .http://www.youphil.com/fr/article/07181-portfolio-carte-lieux-solidaires-paris?np=9&ypcli=ano

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     Chaville en Transition propose une approche innovante pour relancer l'activité économique à Chaville via les Sociétés Coopératives d'Intérêt Collectif, un des modèles de l’ESS

    Qu’est-ce qu’une SCIC ?

    Les Sociétés Coopératives d'Intérêt Collectif (ou SCIC ) sont des sociétés commerciales qui associent obligatoirement trois collèges : les salariés, les bénéficiaires (ou clients) et d’autres parties prenantes tierces. Le tiers peut être la collectivité locale qui devient co-entrepreuneur (dans la limite de 20% des parts).

    Les SCIC permettent de mieux comprendre les besoins d'un territoire et la demande des citoyens. Aussi, l'offre est directement adaptées aux demandes. Ensuite, le fait de s'ouvrir vers d'autres acteurs permet de mieux prendre en compte certains enjeux via l'avis d'associations par exemple. Enfin, si une collectivité participe à la SCIC celle-ci sera mieux reconnue par les institutions financières et aura une capacité d'investissement plus importante.

    Les SCIC doivent avoir un intérêt social (validé en préfecture). Cependant, cet intérêt social étant très large, les SCIC peuvent exercer tout type d'activité à destination d'enjeux collectifs du territoire et de l’utilité sociale. La SCIC favorise les ressources locales et les circuits courts.

    Enfin, la création de collèges permet de pondérer les voix des sociétaires. Ainsi, les fondateurs (par exemple une collectivité) peuvent conserver un pouvoir d’influence important. La gouvernance est coopérative et non conflictuelle.

    Que peut faire une collectivité locale avec les SCIC ?

    Les SCIC sont un des outils mis à disposition des collectivités locales pour favoriser le développement de l’économie sociale et solidaire sur le territoire par le développement de nouveau services d’utilité sociale et environnementale.

    Les SCIC peuvent porter des activités économiques véritablement initiées par la municipalité (et plus seulement incitées). Elle peuvent aussi avoir pour origine un porteur de projet qui sollicite la collectivité au titre de l’éco-citoyenneté. Les SCIC permettent de répondre aux besoins des citoyens même si ces services sortent en partie des prérogatives habituelles d'une municipalité. La SCIC est donc un des moyens d’étendre le champ d’action des collectivités au services des citoyens (et avec eux).

    Quels projets concert pour Chaville ?

    A Chaville : Nous proposons d'expérimenter cette forme d'entreprise. Par exemple, dans le cadre de la réhabilitation de l'académie des beaux-arts, un restaurant participatif pourrait être initié. Ce restaurant pourrait prendre le statut de SCIC regroupant la commune, des fournisseurs de produits biologiques, des clients Chavillois, les employés des bénévoles, etc...
    Si cette expérience est une réussite, nous développerons d'autres types de SCIC sur d'autres types d'activités comme la livraison à domicile pour les personnes à mobilité réduite (réunissant commune, commerçants et l’association chavillois solidaire et les bénéficiaires...), le réaménagement des logements vacants (réunissant commune, propriétaires, professionnels locaux du bâtiments ...), la collecte et valorisation des déchets verts, mise en place d’une filière bois, etc.
    La SCIC est également un outil de portage des projets issus des citoyens.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • A l'occasion des Jardinades du 17 mai, l'association du carmel Saint Joseph a proposé aux Chavillois une participation au jardin partagé du carmel. Près de 30 familles Chavilloises ont exprimé le souhait de pouvoir y participer. Une première permanence est déjà en place le mercredi après-midi à partir de 15h, d'autres sont envisagées.

     

    Le jardin partagé aux Jardinades       Le jardin partagé aux Jardinades      Le jardin partagé aux Jardinades

     

      

    Le jardin partagé aux Jardinades

     

     Article du Parisien

    http://www.leparisien.fr/espace-premium/hauts-de-seine-92/on-peut-jardiner-chez-les-carmelites-25-03-2014-3705445.php

     

    Chaville, 12 mars. Isabelle, Dominique, Charles-Edouard et Elisabeth veillent à la santé des choux.

     

     

    Article les Nouvelle de Versailles

     

     

    Le jardin partagé aux Jardinades

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Un réseau écolo digne de ce nom s'inspitre des "siences participatives ". L'idée ici est simple: impliquer les citoyens en leur  faisant  découvrir de nouveaux modes de vie "en transition ". Ainsi a débuté, en 2008 dans toute la France le projet "familles à énergie positive". les familles intéressées se sont vues fixer pour but de réaliser 8% d'économie d'energie. A ceci s'est joint une diminution de la facture acquittée.

    De nouveaux projets ne cessent d'apparaitre à travers toute la France (voir les sites ci-joint) : selon les régions, ateliers participatifs, visites à la ferme, guides et conseils accompagnenet les équipes .

    http://www.familles-a-energie-positive.fr/#

    http://www.corabio.org/

    http://www.prioriterre.org/ong/particuliers/a2210/une-nouvelle-edition-familles-a-energie-positive.html

     

    https://www.lenergieenquestions.fr/tag/familles-a-energie-positive/?gclid=CMG4rfXHxL4CFWTlwgodGp8Axg

    Pour participer, s'informer ....

     

     

     

    d

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • de TV R

     

    Anaïs a 24 ans. Elle vit seule dans une petite maison au milieu d’un champ en Bretagne. Rien ne l’arrête. Ni l’administration, ni les professeurs misogynes, ni le tracteur en panne, ni les caprices du temps, ni demain ne lui font peur. En accord avec ses convictions profondes, portée par son rêve de toujours : celui de devenir agricultrice et de faire pousser des plantes aromatiques et médicinales.

    Le film accompagne cette jusqu’au-boutiste. Seule contre tous. Peu lui importe. Elle sait qu’elle gagnera.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Une trentaine de participants de Chaville et Vélizy ! La liberté !

     

     Une trentaine de personnes de Chaville et Vélizy ont rejoint La convergence francilienne à l'initiative de l'antenne locale de MDB, La ville à Vélo Chaville Vélizy. Ambiance festive et familiale . Des points de vue sur Paris superbes.

     

    dimanche 1er juin 2014 CONVERGENCE FRANCILIENNE 2014 RDV 10h50 Atrium

     

     

     

     Site Mieux se déplacer à bicyclette  http://www.mdb-idf.org/spip/spip.php?article55

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La cité du soleil va s'installer chez le roi soleil du 16 Juin au 14 Juillet. Les passionnés de design bioclimatique et d'énergies renouvelables vont pouvoir s'informer,  assister à des conférences et surtout  découvrir en situation des solutions architecturales innovantes et performantes ,  de l' inspiration pour tous!

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • L'association "Rencontre de femmes"a profité de cette journée ensoleillée pour faire connaissance avec le jardin partagé du carmel. Soeur Dominique Lacarde Robinson, prieure du carmel , leur a présenté son projet d'ouvrir le jardin du carmel aux habitants de Chaville afin de développer les valeurs du partage et du vivre ensemble intergénérationnel.Certaines visiteuses ont proposé leurs savoirs et compétences horticoles  et de poursuivre les premières expérimentations. Un carré d'échanges de plantes aromatiques  est déjà en projet !

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Une épicerie sans emballage a ouvert ses portes à Versailles depuis le 20 Mai ,  9 rue de Montreuil.

     

    site Day by dayhttp://daybyday-shop.com/

     Situer sur    Carte chaville en transition

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Première récolte de compost dans une résidence de Viroflay le 15 juin 2014.

    Plusieurs habitants d'une résidence ont décidé de mettre en place un compost collectif. Appuyés par la CA de Versailles Grand Parc, cette expérience est un succès : 8 mois après la mise en service du composteur, les résidents récoltent leur premier compost. Cet événement donne lieu a un grand moment de convivialité.

    Tout le monde s'y met , parents, grand-parents, enfants de cette résidence de Viroflay ( 30 rue Jean Rey) font leur  1èré récolte de compost collectif. 30 familles participent soit l'équivalent d'un tiers des résidents (1OO sur 300). Ils ont collectè et composté 1000 kg de déchets organiques.

    L'enthousiasme et le dynamisme de ces habitants font plaisir à voir et à entendre et nous encouragent à importer ces idées de cette contrée lointaine (à environ  2km de la mairie de Chaville !) dans notre commune.

     

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique