• Le sommet de Lima sur le climat à minima

    Pour ceux qui en doutaient encore: si la réalité des changements climatiques n'est plus contestée, les mesures à prendre pour seulement en limiter les effets ne sont pas encore enclenchées, au niveau international, seul niveau approprié pour un problème d'une telle importance et de telles conséquences.

     

    Le compromis auquel sont parvenus les 195 Etats membres de la convention des Nations unies sur le changement climatique, dimanche 14 décembre à Lima, après deux semaines de tractations et près de trente-six heures de prolongation, n'est pas celui auquel on pouvait s'attendre  après l'élan suscité par le sommet des chefs d'Etat organisé par le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, à New York en septembre, et l'accord bilatéral entre les Etats-Unis et la Chine quelques semaines plus tard.
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/12/14/sommet-sur-le-climat-un-accord-a-minima_4540263_3244.html
    L'enjeu s'est cristallisé sur la définition des contributions nationales que devront remettre les Etats d'ici au mois de mars, « pour ceux qui le peuvent ». Entièrement tournée vers les efforts de réduction des émissions de CO2, leur définition a dû être rééquilibrée pour donner  satisfaction aux pays du sud. Le principe d'« une responsabilité commune, mais différenciée », gage d'un traitement distinct pour les pays en développement, a été réaffirmé.

    La question des efforts supplémentaires de réduction d'émissions d'ici à 2020, c'est-à-dire avant que n'entre en vigueur le futur accord, ne trouve aucune réponse concrète
    http://www.huffingtonpost.fr/2014/12/14/rechauffement-climatique-accord-lima-conference-onu-climat-paris-2015_n_6322278.html
     
    Ill reste beaucoup de travail à la France pour réussir pleinement la conférence climat de décembre 2015. Pour celà, il sera indispensable que toutes les ONG, que toutes les organisations soucieuses de l'environnement et que tous les citoyens se mobilisent pour qu'il en soit ainsi !
     N'oublions pas et ne faisons pas oublier que  : le réchauffement climatique, c'est maintenant !
     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter